Actions hors temps scolaire > Agir > Organiser une projection


Organiser une projection

Si vous souhaitez organiser une projection en-dehors d’une salle de cinéma pour du public, il est nécessaire de respecter certaines règles pour ne pas sortir du cadre légal. Voir notre page ressource consacrée aux video-projections non commerciales

Si vous souhaitez projeter des extraits de film ou un film complet dans un cadre scolaire – établissements d’enseignements, ciné-clubs scolaires – vous trouverez des informations spécifiques ici.

Si vous chercher des ressources pour animer un ciné-débat, veuillez vous reporter à la page de notre site qui évoque le sujet.


projections organisée par des associations, des groupements agissant sans but lucratif ou des ciné-clubs

Les projections organisées dans un cadre non lucratif, qu’elles soient programmées par des associations, des groupements à but non lucratifs ou des ciné-clubs, sont des projections non-commerciales, qui font l’objet d’un cadre spécifique consultable sur le site du CNC :

AUTRES PROJECTIONS

Une œuvre cinématographique ou audiovisuelle ne peut être projetée sans disposer des droits de consultation collective. L’acquisition de ces droits se fait par la structure ou l’établissement, pour les projections organisées en son sein, auprès de fournisseurs habilités : l’ADAV, le catalogue Images de la culture du CNC, et d’autres dont la liste peut être obtenue auprès du Canopé. Voir notre page ressource consacrée aux video-projections non commerciales


ProjectionS en plein air

Cinema-plein-air-Villette-630x405-C-OTCP-Marc-Bertrand-157-08

La séance plein air doit respecter un certain nombre de critères : le film ne doit pas avoir un visa depuis plus d’un an, ne pas être interdit aux moins de 18 ou 16 ans, doit être distribué. Il faut s’assurer de pouvoir s’acquitter de ses droits de diffusion et de SacemLes cinémas à proximité (moins de 15 kms du lieu d projection  doivent être prévenus afin de respecter les règles commerciales; la détermination du lieu de projection doit tenir compte de son accessibilité à pied par le public et doit respecter les conditions de sécurité (assurances, pompiers, police, commissions de sécurité pour les gradins, isolation électrique, prise au vent des toiles d’écran, etc.). 

Pour toute projection en plein air d’une œuvre cinématographique de plus d’une heure, payante ou non, une demande doit être faite en ligne sur le site du CNC. Cette demande est ensuite transmise automatiquement par le CNC à la DRAC de la région concernée qui a autorité pour la valider. La validation donne lieu à l’obtention d’un visa d’une durée d’un an pour la projection concernée.

Demande en ligne et cadre légal à prendre en compte sur le site du CNC en cliquer sur « Faire une demande d’autorisation ».Il faut avoir préalablement crée un compte sur le site du CNC en tant qu’organisateur.

Les demandes effectuées dans le cadre du dispositif Passeurs d’Images doivent être identifiées comme telles: vous pouvez vous reporter à l’appel à projet pour lire les informations concernant l’atelier de programmation avec projection plein air.Dans ce cas uniquement, la coordination prend en charge la demande d’autorisation auprès du CNC.

Les films choisis pour être visionnés doivent être acquittés des droits de diffusion: Il existe différentes possibilités de diffuser des films sans avoir à s’acquitter des droits de diffusion ou en s’acquittant de forfaits avantageux négociés à l’avance avec les distributeurs: les fonds régionaux (Fonds de soutien de l’Eurométropole et Prix Lux, Fonds de production régional,..) et nationaux (programmes de l’Agence du court-métrage dont Des Cinés La vie!, opération Cinéma Solidaire, catalogue Passeurs d’Images- Une liste de propositions de films a été élaborée par les coordinations régionales et avec la collaboration de partenaires ressources.)

Respecter la règlementation

Intergénération et accessibilité des œuvres 

Les séances de cinéma en plein air ont pour vocation de réunir toutes les générations. Le choix du film doit être guidé par la volonté de favoriser les rencontres intergénérationnelles ou intercommunautaires. Les films choisis doivent être accessibles à tous les publics et ne doivent donc connaître aucune interdiction de représentation (aux mineurs de 12, 16 ou 18 ans) ainsi que de préférence aucun avertissement. Il s’agit de permettre au plus grand nombre de pouvoir assister aux séances ainsi que d’éviter la survenance de situations conflictuelles.
Accessibilité : la détermination du lieu de projection doit tenir compte de son accessibilité à pied par le public. 
Sécurité : il doit être veillé au respect de toutes les règles de sécurité (assurances, pompiers, police, commissions de sécurité pour les gradins, isolation électrique, prise au vent des toiles d’écran, etc.). Pour plus de détails : www.cnc.fr > rubrique « textes juridiques ». 

Autorisation du CNC

Condition: Le film doit avoir un visa depuis plus d’un an (vérifier ici) et respecter l’activité des exploitants de proximité.
Les films de long métrage ne peuvent être projetés qu’après l’expiration d’un délai d’un an à compter de la date de délivrance du visa d’exploitation, consultable sur le site du CNC (exception faite des films de patrimoine n’ayant pas eu de visa à leur sortie ; pour ces films, la date de première sortie doit être prise en compte, cela même si le visa donné a posteriori date de moins d’un an, cas extrêmement rare). 
Aux termes de l’article 23 de la décision réglementaire n°12 du 2 mars 1948 modifiée, toute  projection en plein air d’œuvres cinématographiques de plus d’une heure, gratuite ou payante, est soumise à autorisation du Centre National de la Cinématographie et de l’image animée. Cette autorisation n’est accordée qu’en vue de l’organisation de projections d’œuvres cinématographiques de longue durée ayant obtenu un visa d’exploitation depuis plus de douze mois et en tenant compte des critères suivants : 
  • le lieu des projections et le nombre de séances envisagées ;
  • l’intérêt social et culturel des projections ; 
  • la situation locale de l’exploitation cinématographique. Il est recommandé de prévenir les exploitants des salles de cinéma fixes situées à proximité des lieux des séances en plein air (à 15 km). 
Pour demander l’autorisation CNC, il faut s’enregistrer sur le site du CNC en ayant préalablement créer un compte personnel 
Le CNC donnera une notification pour l’autorisation de la séance au plus tard fin juin, après consultation d’un comité d’expert régional présidé par la DRAC.
  • les droits d’auteurs liés à la musique doivent être acquittés à la SACEM avant la séance,
  • le demandeur doit vérifier qu’il dispose des droits liés à la diffusion publique du film

Recommandations techniques

Vous pouvez contacter un opérateur ou exploitant itinérant pour demander la prestation technique de projection numérique en plein air
Alsace Cinémas, en tant que coordination régionale Passeurs d’Images, vous invite à vous adresser à la CRCC ou Ciné 68.
Sachez tout de même que:
Compte tenu des conditions des projections plein air sur des emplacements non aménagés spécifiquement, leur organisation doit respecter les règles déontologiques de base attachées à la projection des films et définies par la commission supérieure technique de l’image et du son (CST). Voici quelques unes des recommandations techniques définies par la CST : 
• L’étendue de la zone d’accueil du public doit être adaptée aux dimensions de l’écran et à son emplacement sur le terrain disponible. 
•Les équipements (bas de l’écran, premier rang, cabine de projection) doivent être positionnés de manière à permettre une vision satisfaisante en hauteur de l’intégralité de la toile d’écran pour les spectateurs. 
•Les écrans doivent être positionnés en tenant compte des lumières parasites, de manière à les éliminer au maximum. 
• Il est par ailleurs demandé que les équipements permettent la diffusion SANS INTERRUPTION des films de long métrage susceptibles d’être diffusés. Cela implique l’utilisation de dérouleurs grande capacité pouvant stocker environ 5000 mètres de pellicule (environ 3 heures). Les éventuelles premières parties pourront être diffusées séparément. 
• La reproduction sonore de type stéréophonique aves processeur et enceintes acoustiques doit être pensée en fonction de la taille et de la structure de l’écran. 

LES SEANCES PLEIN AIR PASSEURS D’IMAGES

 Dans la cadre de Passeurs d’Images

La séance de cinéma en plein air est un projet d’animation autour duquel d’autres  actions pédagogiques peuvent être valorisées. Ainsi, en 2017, pour obtenir le financement Passeurs d’Images, la séance doit être gratuite, et précédée d’un atelier de programmation, encadré par un intervenant professionnel, atelier qui sélectionnerait le film à projeter, après une réflexion autour d’une thématique commune à un corpus de films choisis pour l’atelier. Pour vous aider dans votre choix de films, vous pouvez consulter le catalogue Passeurs d’Images Plein air 2017, le cas échéant, nous restons à votre disposition. Vous trouverez  ici ou sur le site de la coordination alsace-cinemas.org l’appel à projet pour une demande de subvention Passeurs d’Images,  à compléter et à nous renvoyer avant le 7 avril 2017. Merci de nous le renvoyer dûment complété, dactylographié au format Word ou PDF par courriel à gwladys.moriniere@alsace-cinemas.org . Dans la cadre de Passeurs d’Images uniquement, la demande d’autorisation auprès du CNC sera faite par nos soins.

Dans la cadre de la charte Passeurs d’Images 

Gratuité des séances organisées dans le cadre de l’opération Cinéma en plein air Passeurs d’images. 
Le protocole interministériel du 26 octobre 2009 définit les objectifs des actions s’inscrivant dans le dispositif Passeurs d’images. 
Événement social et culturel, la séance de cinéma en plein air est à la fois un spectacle gratuit à dimension familiale et une action d’éducation à l’image. A ce titre, elle doit s’inscrire dans le cadre d’un projet général et complémentaire (atelier de programmation, de réalisation, rencontre avec des professionnels du cinéma, etc). 
La liste des films proposés doit être en mesure de répondre à des attentes diverses et permettre aux structures et personnes souhaitant organiser une séance de cinéma au cœur d’un quartier de la concevoir au regard du contexte social qui le caractérise. 
Les séances en plein air Passeurs d’images sont organisées localement, en relation avec la coordination régionale. La liste nationale conçue comme une base à l’élaboration des listes régionales est établie dans le respect des objectifs suivants : 
  • Proposer une offre cinématographique diversifiée et contribuer à l’éducation à l’image.
  • Développer le lien social au sein des territoires où se déroulent les actions.

Dans la cadre de l’appel à projet régional 2017 d’Alsace Cinémas

Les ateliers de programmation invitent un groupe à partager concrètement une expérience de programmation dans toute sa richesse artistique et pédagogique : découvrir un panel de films pour en dégager les enjeux et constituer collégialement un programme qui sera ensuite présenté ou non lors d’une projection publique. Le film est un support très intéressant pour sensibiliser à des thématiques de société. C’est pourquoi nous mettons en avant dans les thématiques 2017 celle de l’engagement.
Un tel atelier aide les participants à dépasser les a priori et à élaborer des critères de choix. Il s’agit par exemple de programmer une séance en plein air, une sélection de courts métrages professionnels, une séance-rencontre, …
Il est l’occasion d’expérimenter un statut différent de celui de simple spectateur : différents films choisis parmi les court métrages déjà identifiés en région, sont analysés et mis en regard pour constituer un programme qui sera diffusé lors d’une séance publique, au cours de laquelle les participants devront présenter et argumenter leurs choix. Amenés à élaborer un programme cohérent et à défendre leurs choix au sein d’un groupe puis devant un public, ils sont confrontés aux principales problématiques du programmateur. La diffusion peut également être prévue par l’atelier. 

En Alsace, la coordination régionale Passeurs d’Images portée par Alsace Cinémas propose aux organisateurs de plein air que le choix du film soit l’objet d’un atelier de programmation, afin de bénéficier d’un soutien pour la projection plein air mais aussi pour l’atelier. Ainsi, en 2017, pour obtenir le financement Passeurs d’Images, la séance doit être gratuite, et précédée d’un atelier de programmation , qui sélectionnerait le film à projeter, à l’issue d’une réflexion thématique et du visionnage d’un corpus de film lors de l’atelier de programmation. Pour vous aider dans votre choix de films, nous restons à votre disposition. 
Il existe différentes possibilités de diffuser des films en s’acquittant de droits de diffusion avantageux, qui font l’objet d’une convention avec les distributeurs ou accordé gracieusement par les partenaires : les fonds régionaux (Fonds de soutien de l’Eurométropole et Prix Lux, Fonds de production régional,..) et nationaux (programmes de l’Agence du court-métrage dont Des Cinés La vie!, opération Cinéma Solidaire, catalogue de films Passeurs d’Images 2017, pour lesquels les tarifs sont directement visibles)
La demande d’autorisation auprès du CNC sera également faite par nos soins.